Le blog du Rajad

Exportation du bois légal vers l’Europe : le Cameroun pas prêt pour délivrer des autorisations Flegt

Posted on: 3 mars 2013

Le parc à bois du Port autonome de Douala.

Le parc à bois du Port autonome de Douala.

Le Cameroun n’est pas encore prêt à délivrer des autorisations Flegt attestant de la légalité de son bois destiné au marché européen, dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de partenariat volontaire (APV Flegt). Il pourra néanmoins continuer à exporter son bois dans l’Union européenne grâce au principe de la « diligence raisonnée ».

 

A la délégation de l’Union européenne, à Yaoundé, comme au ministère des Forêts et de la Faune (Minfof), tout le monde est unanime : au mois de mars prochain, le Cameroun ne sera pas en mesure de délivrer les premières autorisations « Flegt » garantissant la légalité de son bois vendu en Europe. La délivrance de ces autorisations devait concrétiser l’Accord de partenariat volontaire signé entre le  Cameroun et l’Europe il y a un peu plus de deux ans. « Le système de vérification de la légalité ne sera pas encore entièrement mis en place; le système de traçabilité (du bois, ndlr) a beaucoup de peine à se développer », explique Rodrigue Ngonzo, responsable de l’Initiative pour la transparence et la lutte anti-corruption dans le secteur forestier (Itac).

En effet, depuis deux ans, des projets ont été engagés pour favoriser la mise en place d’un système fiable, mais pas n’ont pas abouti à des résultats satisfaisants. «Assurer la traçabilité des bois relève vraiment d’un travail de titan qui s’est avéré beaucoup plus complexe que l’on ne l’avait envisagé au départ », explique Rodrigue Ngonzo. « La mise en œuvre de l’Accord est un processus assez compliqué, assez long », reconnaît Carl Frosio, qui suit le projet à la représentation de l’UE à Yaoundé. Mais, assure-t-il, l’UE est « aux côtés du Cameroun pour la mise en œuvre des grandes reformes prévues dans le cadre » de cet accord.

 

Comme d’autres pays africains

D’’autres pays africains qui ont adhéré à cette initiative ne sont pas, non plus en mesure de délivrer des autorisations. Pour autant, la vente en Europe du bois en provenance de ces pays ne sera pas interdite dans les prochaines semaines. En revanche, une nouvelle réglementation entrera en application le 3 mars en Europe pour encadrer la commercialisation du bois (cf : interview Mbia Ndongo). Le but est de réduire les risques de vente de bois illégal, en attendant que les pays signataires soient prêts. Dès la mise en application de cette nouvelle directive, les opérateurs du secteur bois intervenant sur ce marché seront soumis à des contrôles.

Ceux-ci seront effectués non pas aux frontières, mais par des autorités compétentes désignées par chaque pays membre de l’Union européenne. Il sera ainsi instauré un ensemble de procédures devant obliger l’opérateur à s’assurer de la traçabilité et de la légalité du bois destiné au marché européen. De ce fait, l’acheteur européen sera obligé de se retourner vers son fournisseur de bois au Cameroun, par exemple, pour exiger de lui un ensemble d’informations attestant de la légalité du produit:

Jusqu’à présent, de simples autorisations délivrées par l’administration du pays d’origine du bois garantissaient la légalité du bois exporté. « Des efforts qui permettent de renforcer la confiance et la crédibilité du secteur forestier camerounais et qui permettent de renforcer l’image des produits forestiers camerounais sont de haute importance pour la continuité des exportations de bois vers l’UE à partir de mars 2013 », fait observer Ngonzo.  « Dans tous les cas, l’UE travaillera sur la base d’un système d’évaluation des risques et s’il se trouve que le Cameroun représente un pays à haut risque de fourniture de bois illégal ou à haut risque d’exposition à l’illégalité, alors les mesures visant à contrecarrer le bois camerounais seront encore plus fortes « , prévient-il.

Van DOUANLA (JADE)

Les articles sont produits avec l’aide financière de l’Union Européenne. Le contenu de ces articles relève de la seule responsabilité de JADE Cameroun et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’union Européenne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et recevoir des notifications de nouveaux articles par mail.

Rejoignez 8 autres abonnés

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :