Le blog du Rajad

Eucalyptus : rentables certes, mais nuisibles à l’environnement

Posted on: 9 octobre 2012

A mesure qu’on passe de la région du Littoral pour les hautes terres de l’Ouest et du Nord-ouest, le paysage de hauts plateaux cèdent la place à des forêts. Les arbres qui s’y trouvent et qu’on retrouve jusque dans des habitations tranche avec la diversité et la variété des essences des forêts denses du sud du Cameroun. Ces eucalyptus ont été plantés par des riverains, non pas pour lutter contre les changements climatiques, mais plutôt en vue de réaliser de bonnes affaires. L’eucalyptus grandit rapidement et au bout d’environ sept ans commence à être rentable. Ses feuilles et les écorces de son tronc servent alors comme plantes médicinales pendant que son tronc et ses branches sont exploités comme bois de chauffe ou comme sciages pour la construction des maisons. Mais, la motivation première qui oriente vers sa culture est son utilisation comme poteau électrique, plus tard quand il atteint une taille de plus de cent mètres. « Pour nous, l’eucalyptus, c’est comme le café ou le cacao dans d’autres régions du pays, nous le plantons, l’entretenons et le vendons comme poteau électrique une fois à maturité à Aes Sonel… « , résume papa Kwatchou Paul, un exploitant. Ce sexagénaire comme plusieurs autres, sont perturbés par ce qu’il considère comme une mauvaise publicité et un complot. En effet, sensibilisés sur les dangers de l’eucalyptus, les chefs traditionnels des régions concernés déconseillent et interdisent désormais la plantation de cette essence. Des points d’eau et des rivières des régions concernées sont progressivement asséchés ou ont vu leur débit diminué. Des études du ministère de l’eau et de l’énergie ou encore des universitaires Paul Tchawa et Moïse Tsayem Demaze (Gestion de l’espace et effets écologiques de l’eucalypculture en pays Bamiléké (Ouest Cameroun) : stratégie paysanne et prise en compte d’un risque perçu) lient cette situation à la présence abondante des eucalyptus. En effet, l’eucalyptus a des effets négatifs sur les sols et est très gourmande en eau. « Il est souhaitable que le gouvernement procède à l’élimination des eucalyptus afin de préserver les cultures comme le maïs, les arachides, l’igname, le riz, les légumes », propose l’Organisation pour la défense des droits de l’homme et la protection de l’environnement (OHDPE) une Ong locale.

Charles Nforgang

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :